clepsydre, la passion de l'objet

Bain Marie en cuivre étamé

Manche en bronze
Ref : 300413
241,
00
L'unité
Je choisis la contenance
0,80 litres
Quantité :
Disponible

Descriptif Produit

Fiche technique

Vos avis (0)

Bain Marie en cuivre étamé Atelier du cuivre :

Manche en bronze avec céramique.

Epaisseur professionnelle 2,5 mm.

Conseils d´utilisation :
- Le cuivre conduisant la chaleur de façon spectaculaire, il ne faut pas hésiter à baisser le feu.
- Si un aliment attache, laisser tremper l´ustensile un moment avant de le nettoyer avec une éponge douce.

 


Atelier du Cuivre

Pourquoi l´étain ? C´est un métal culinaire facile à mettre en œuvre. Il est blanc quand il est neuf mais peut se tacher avec le temps au contact de certains aliments acides : cela n´est pas grave, il suffit de laver simplement l’intérieur avec une éponge douce et un produit vaisselle ordinaire.

L’étain ayant un point de fusion bas, il peut fondre à 232°C. Il faut donc chauffer votre ustensile progressivement et toujours avec un corps gras à l´intérieur.
Beaucoup de Chefs diront qu’il est inutile de dépasser les 120°C : au-delà de cette température, cela entraîne une déperdition du goût, des vitamines et des saveurs des mets. Une plaque chauffante réglée au maximum peut monter à plus de 400°C...  A cette température on ne cuit pas, on brûle !


  • Bain Marie en cuivre étamé
  • Manche en bronze
Pas d'avis pour le moment. Pour laisser un avis, merci de vous identifier.

Vous aimerez aussi

< Retour
||
Partagez
Partagez
Facebook
Twitter
||
Votez

Les différentes techniques de fabrication employées à l'Atelier du Cuivre :

- Le repoussage : après avoir réalisé la forme de la pièce à fabriquer (en bois, en plastique ou en acier) le repousseur peut fabriquer des pièces selon un croquis. Ce procédé permet de réaliser des pièces de faible épaisseur en cuivre, laiton, aluminium, zinc et étain.

- Le ciselage : cette opération consiste à graver un dessin, une photo sur le cuivre, laiton. Le ciseleur réalise le dessin avec des burins de différentes formes puis, à l'aide d'un marteau, il met en relief le métal.

- Le polissage donne à la pièce un très bel éclat et permet de l'entretenir plus facilement. Technique : une brosse à polir composée de disques de coton assemblés sur l'axe d'un moteur tourne à 1500 tr/mn. Le polisseur enduit de pâte abrasive la brosse de coton et vient frotter la pièce à polir sur celle-ci. Cette opération requiert une grande expérience car à la moindre erreur, la brosse, par sa vitesse, arrache la pièce des mains du polisseur.

- Le martelage : Le martelage accroît la robustesse des ustensiles par écrouissage du métal. Par exemple un fond de casserole martelé se déformera moins vite. Le martelage permet d'effacer des soudures.

- L'étamage : La législation française exige que l'intérieur des ustensiles culinaires en cuivre soit protégé sauf pour les bassines à confiture et bols à battre. L'Atelier du Cuivre maîtrise cette technique et l'applique pour la fabrication de ses batteries de cuisine et aussi pour le rétamage en ayant pris soin d'enlever toute trace du premier étamage. L'étamage est réalisé à chaud avec un coton.

Casseroles en cuivre
Casseroles en cuivre
Casseroles en cuivre
Les casseroles en cuivre étamé
Casseroles en cuivre
< | >