clepsydre, la passion de l'objet

Echarpe tube en laine et soie

Ref : 301153
75,
00
L'unité
Je choisis mon coloris
 
 
 
 
 
 
Quantité :

Descriptif Produit

Fiche technique

Vos avis (0)

Echarpe tube en laine et soie.

Echarpe circulaire en laine et soie que l´on peut porter de manière classique ou alors enroulée autour du cou.
Laine et soie très légère et très chaude.

Composition : 87% laine 13% Soie.
Dimension : 40cm x 145cm.


Berliet

La soie est une fibre textile d´origine animale produite par de nombreux insectes. Celle qui est au coeur du métier de canut provient du cocon de la chenille du Bombyx du mûrier (Bombyx Mori), le ver à soie.
Secret de fabrication bien gardé jusqu´en 560, la soie est apparue en Chine vers 3500 av.J-C. Venue par la fameuse Route de la Soie, sa production a commencé en Europe au VIème siècle, mais c´est au XIIIème que débute sa production en France.
A la fin du XVIème siècle, le roi Henri IV qui souhaite que la France produise elle-même le fil de soie, encourage l´élevage du ver à soie. Aidé par les travaux d´Olivier de Serres, il fait planter 400 000 mûriers. Lyon prend véritablement son essor pour devenir capitale de la soie.


  • Echarpe tube en laine et soie
Pas d'avis pour le moment. Pour laisser un avis, merci de vous identifier.

Vous aimerez aussi

< Retour
||
Partagez
Partagez
Facebook
Twitter
||
Votez

Les étapes de la fabrication des foulards en soie :

- le décoconnage

- l'étouffage : les cocons sont placés dans des étuves de 70 à 80°C.

- la filature : les chrysalides sont plongées dans l'eau bouillante pour ramollir le grès, matière qui entoure le fil de soie. Sa couleur dépend de la race du ver tandis que le fil de soie est toujours blanc.

- le dévidage : chaque fil étant trop fin, la dévideuse réunit les fils de plusieurs cocons, de 10 à 12 selon la grosseur du fil désirée, et les dévide en même temps. Les fils se soudent entre eux grâce au grès, lors de son refroidissement et sont enroulés sur des "dévidoirs". Il faut 8 à 10 kg de cocons pour obtenir 1 kg de soie grège.

- la préparation du fil est composée de 2 étapes : le moulinage consiste à tordre ensemble plusieurs fils de soie pour plus de solidité. Puis le décreusage sert à éliminer le grès en faisant bouillir les écheveaux.

- la teinture se pratique toujours sur de la soie décreusée. Le fil est imprégné d'alun, un produit qui sert à fixer la teinture.

- le tissage : la soie, sous forme de flotte, est enroulée sur un support cylindrique, bobine ou cône. On va ensuite dérouler ces bobines sur un tambour, "l'ourdissoir", qui permet de monter les fils de chaîne sur le métier. La soie est dévidée sur une "canette" qui sera placée dans la "navette". La navette sert à insérer la trame dans les fils de chaîne.

Foulard en soie
Foulard en soie
Foulard en soie
Foulard en soie
Foulard en soie
< | >