clepsydre, la passion de l'objet

Les jouets en bois des maisons de famille,

Jeux de croquet, jeu de tonneau, billards japonais ou hollandais, jeu d'anneaux et de quilles, ... tous ces jeux sont réalisés en bois dans le respect d'une fabrication traditionnelle.


Le travail du bois à partir d'un riche terroir forestier

Nichée au coeur de la Haute Normandie, dans une région boisée connue pour recéler les plus belles hêtraies d'Europe, notamment la forêt de Lyons, se trouve une fabrique de jeux en bois, animé par la même famille depuis le milieu du XIX° siècle.

Là, les billes de bois de hêtre sont découpées, tournées,  polies, vernies, ... pour créer des jouets en bois, déjà présents dans beaucoup de vieilles maisons de famille au siècle dernier.

Les "Jorelle", c'est le nom de cette famille, perpétuent ce savoir faire pour le plus grand plaisir des jeunes et moins jeunes.

Les jeux traditionnels de Jorelle ont été médaillés aux expositions universelles de Paris en 1878, 1889 et 1900.

Lire la suite >

L'entreprise est labellisé "Entreprise du Patrimoine Vivant" qui reconnaît le savoir faire rare, renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité et circonscrit à un territoire.


Six générations au service du jeu en bois

C'est Alfred Jorelle qui est à l'origine de cette activité. Enfant, il aimait se promener dans les forêts et se tailler des jeux en bois à l'aide son couteau qui ne le quittait jamais.

En 1864, Alfred Jorelle rejoint Edmond Foin à la manufacture de Neaufles Saint Martin. Cette manufacture fabriquait des jeux en bois tels que croquets, quilles, bilboquets, jeux de grenouille, ...

Robert Jorelle prend la relève,  puis son fils dénommé également Robert. Dans les années 30, l'entreprise compte jusqu'à 120 ouvriers. En 1935, le propriétaire des murs de la manufacture vendait ses biens. Robert et Aimée Jorelle, son épouse, conservent alors un noyau d'ouvriers et s'établissent à Bézu Saint Eloi dans un ancien moulin à eau. La fabrication perdurait.

Jean Claude Jorelle prend la suite et passe le flambeau à son fils Jean François, qui se forme au métier à l'atelier familial puis parfait son apprentissage à l'école Boulle à Paris. En 1976, l'entreprise intègre de nouveaux locaux dans la zone artisanale de Bezu Saint Eloi pour parfaire son installation.

La nouvelle et sixième génération est déjà à pied d'oeuvre avec Carl et Florian.

Les générations passent mais le savoir faire perdure. La qualité et les techniques d'antan sont la garantie plus que centenaire de la qualité et de la robustesse des jeux  qui sont produits de manière artisanale.

 

logo Entreprise patrimoine vivant

Fermer

Jorelle

jouet en bois jorelle

savoir-faire jorelle

croquet en bois jorelle

< | >