Chargement en cours...
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour mesurer l'audience de ce site, vous proposer de la publicité adaptée à vos centres d'intérêts et pour partager le contenu de notre site. Afin de savoir comment paramétrer les "cookies" et comment s'y opposer, merci de consulter notre rubrique Cookies.
Le savoir-faire
La fabrication
La petite histoire

Laurige : maroquinier à Niort
 
Région d'élevage, la région Poitou-Charentes a abrité une importante activité de maroquinerie depuis le Moyen Age conduisant à la spécialisation des métiers dans le domaine du traitement des cuirs et de son utilisation. La spécialité de Niort était la chamoiserie donnant naissance à un cuir très souple grâce à son traitement.
Implantée à Chauray, la maison Laurige, héritière de l'Atelier Duron,  crée et fabrique des articles de maroquinerie tels que des sacs, serviettes, sacoches et de nombreux articles de petite maroquinerie.
Elle exerce parallèlement à cette activité le métier de gaineur et de relieur d'art. la maison Laurige produit ainsi des accessoires de bureau, tels que des sous-mains, range courriers et divers. Elle est fournisseur de nombreuses administrations dont l'Elysée.
Fidèle à la tradition artisanale, la maison Laurige emploie une vingtaine de compagnons  et a reçu le label d'Entreprise du Patrimoine Vivant par l'Etat Français. Elle possède également le certificat "France origine contrôlée" qui atteste de l'origine de la valeur ajoutée de sa production.

Un métier de maroquinier issu de la gainerie depuis 1950

Les amateurs de beaux bureaux connaissent depuis longtemps la maison Laurige et l'Atelier Duron.
Les sous-mains de bureaux présidentiels,  ceux de l'Elysée, de ministères, de grands corps de l'Etat, d'hôtels prestigieux et de très nombreuses personnalités dans les domaines économiques ou culturels proviennent de cette entreprise. Ses articles en cuir sont présents dans de nombreux pays en des lieux prestigieux jusqu'au sein de la Maison Blanche.
Cette renommée, la maison Laurige la doit à l'excellence de ses savoir-faire : celui de relieur d'art qu'elle utilise pour créer aujourd'hui conférenciers, livres d'or et carnets, celui de gaineur pour la fabrication de sous-mains, de boîtes et contenants recouverts de cuirs, celui enfin de maroquinier pour la réalisation d'articles de petite maroquinerie ou pour celle de sacs et sacoches.

La maison Laurige a l'expertise des cuirs et des peaux. Elle a quelquefois recours  à des peaux de très haute qualité : autruche ou galuchat pour la confection d'objet de haute qualité. Pour ses lignes de qualité courante, elle veille à un approvisonnement régulier et de qualité.
Maîtrisant les métiers de gainier et de relieur d'art, son savoir-faire passe par toutes sortes d'opérations telles que le gainage des objets, l'application de motifs au fer, les coutures sellier, ... Ces opérations sont pratiquées par les artisans expérimentés que rassemble cette entreprise, car la production reste artisanale et laisse donc une part majeure au savoir-faire manuel et à la connaissance du métier.

Son savoir-faire a été reconnu par l'Etat Français qui lui a décerné le label EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant.
 

 

Niort et le cuir

A partir du XV° siècle, la ville de Niort profite de  l'eau douce de la Sèvre Niortaise pour développer des activités de tannerie. Un commerce florissant avec le Canada prend naissance. Les peaux sont importées de ce pays depuis le port de La Rochelle. Sur des barques à fond plat, les peaux remontent la Sèvre Niortaise et sont tannées à Niort. A partir du XVIII°siècle, les peaux de moutons locales sont utilisées. La chamoiserie est lancée.
Au début des années 1900, aux chamoiseries, s'ajoutent des fabriques de gants et de culottes de cheval. Entre les deux guerres, plus de 3000 salariés niortais travaillent dans l'industrie du cuir. La dernière ganterie ferme en 1991, ne pouvant résister à la concurrence des pays du Moyen Orient et de l'Asie du Sud Est.

L'Atelier Duron

En 1949, la famille Broulet installe son atelier de reliure à Niort. Originaire de Brest, la ville ainsi que leur atelier ont été rasés en 1945 à cause de la proximité de l'arsenal militaire.
La famille s'exile alors à Niort, qui jouit d'un savoir-faire reconnu dans le cuir. L'atelier est renommé en "Atelier Duron" suite à un mariage, les Broulet n'ayant pas eu de descendants mâles. L'atelier de reliure s'étend à la maroquinerie de bureau et confectionne notamment un sous-main pour le Président Charles de Gaulle à l'occasion de sa venue à Niort en 1963. En 1983, c'est un ouvrage de reliure qui est confectionné pour le Président François Mitterand. Mais en 1998, l'Atelier Duron est en dépôt de bilan.
Il est renommé en "Laurige Duron" lors de sa reprise par monsieur Christian Baudoin. Celui-ci s’associe par la suite avec le designer Willy Stevens en 1999. A partir de cette association, l'entreprise se tourne vers l’international.
En 2006, l'atelier se déplace de quelques kilomètres à  En 2008, l'atelier Laurige devient Entreprise du patrimoine Vivant.

Univers produits du fabricant

Laurige : ce maroquinier de tradition fabrique des sacs, sacoches, trousses,conférenciers, étuis pour tablettes et smartphones, portefeuilles ... pour le monde contemporain.

12 collections
46 articles
Découvrir

Laurige, maroquinier gaineur, fabrique depuis des décennies sous-mains et articles de bureau en cuir. La tradition voisine avec le contemporain.

0 collection
8 articles
Découvrir
fra
1